Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet
Charger l'image dans la galerie, Jean Dieuzaide, soixante ans de photographies - Les Editions de Juillet

Jean Dieuzaide, soixante ans de photographie

Prix régulier €30.00

Prix unitaire par 

Figure majeure de la photographie française du xxe siècle, Jean Dieuzaide fait l’objet d’une grande rétrospective à Toulouse. Photographe classé « humaniste », sa carrière - essentiellement toulousaine - est parsemée de rencontres et d’amitiés fécondes, qui lui ont permis de contribuer notamment à la naissance des Rencontres photographiques d’Arles.

« On a longtemps présenté Jean Dieuzaide comme un photographe de la réalité, le témoin d’instants de bonheur fugaces, l’artisan de photographies incarnant l’harmonie du monde et le passeur de la noblesse des œuvres humaines. (…) Jouant la suite de sa partition dans des recadrages fertiles, Dieuzaide fait sourdre des personnages inattendus, des portraits singuliers et conformes à leur légende. Dali, fleurs à la moustache, crosse de pasteur sous le bras, en liaison directe avec son mythe. Portraits du peuple aussi, jour de marché, au retour de la pêche ou à la chasse. Les plus aboutis dans leur simplicité flamboyante, leur gravité souveraine : La Gitane du Sacromonte, La petite fille au lapin, sont devenues icônes. »

Extrait du texte de Françoise Denoyelle

-------

Françoise Denoyelle est historienne de la photographie, professeur des universités à l’École nationale supérieure Louis-Lumière, professeur associé, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, commissaire d’expositions et expert, notamment auprès de la cour d’appel de Paris.

------
Couverture toilée
Format : 240 x 260 mm
ISBN : 978-2-36510-099-1

En co-édition avec le Château d’Eau, Toulouse.

Fermer (esc)

Newsletter

Une fois par mois, découvrez notre actualité, nos nouvelles parutions et profitez d'avantages exclusifs.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique